• En général

    Ici, vous trouverez les conseils qui s'appliquent au collège, au lycée, voire même avant ou après !

    A venir :

    -Faire efficacement ses devoirs

  • Article précédent

    Dans l'article précédent, je suis allée bien trop vite. Cela manque de fond, de messages. Je me suis dis que revenir sur le sujet, avec plus de "maturité" que la dernière fois, serait mieux.

    Toute fois, je mets un lien vers le premier article traitant du redoublement, du moins, de la question "passer ou redoubler".

    Petite précision : j'ai redoublé ma 1ère S.

     ___________________________________________________________________

     

       Passer ou redoubler ? Prendre sa décision

     

    Pour n'importe quelle décision, lorsque vous devez faire un choix : n'essayez pas de vous donner raison.
    Effectivement, c'est tentant de demander l'avis de tout le monde, jusqu'à trouver la personne qui aura la même opinion que vous. Mais, cet acte est futile. Vous ne retiendrez que ce qui vous a satisfait, sans prendre en compte les idées des autres, sans y réfléchir sérieusement.

    Oui, prendre une décision n'est pas simple. Au départ, la démarche demande beaucoup de travail sur soi-même. Mais lorsque l'habitude est prise, vos décisions deviendront plus judicieuses et justes.

    Mais n'oubliez pas une chose : lorsque des gens vous donnent leur avis, il ne faut pas accepter bête, "oh, j'ai compris, tu veux ça, parce que ceci, parce que cela".

    Encore une fois, lorsque l'on demande l'avis de plusieurs personnes, il faut comprendre réellement la dimension de cette idée. La "compréhension" n'est pas directe, la réflexion est primordiale. Vous saurez que vous aurez compris quand vous sentirez "l'impact" de leur cheminement pour arriver à cette réponse.

    Pour ce qui est de la décision "Passer ou redoublement", tout particulièrement, ne pensez pas à votre environnement, les amis, les amours, etc... Oubliez-cela le temps de prendre votre décision. Aucun sentiment, ou très peu, doivent influencer votre choix.

    Cependant, certaines personne ne comprennent pas pourquoi on les fait redoubler : "si on me fait redoubler, je ne travaillerai pas, car c'est de leur faute si je perds une année"... Si on te fait redoubler, ma libellule, une raison doit sûrement exister. Je t'invite alors à relire "Passer ou redoubler ? Prendre sa décision"

     

       Le redoublement est-il la bête noire que l'on s'imagine ?

    Oui... et non. Au début, pour les personnes n'étant pas à l'aise avec cette décision, cela va sembler difficile, ce qui a été mon cas.

    Je n'étais pas spécialement mal à l'aise car j'allais "perdre mes amis" - tout simplement car ils seraient toujours dans le même établissement. Je n'aimais pas le fait de redoubler car je devais refaire mes repères. De plus, mes parents m'ont mis en internat et cela signifiait "nouvelle routine", "nouvelles habitudes". En somme, grosse, grosse, perte de repère.

    Le début a, effectivement, été difficile - mais comme dit plus tôt, l'internat a aussi joué son rôle dans mon mal être. Aussi, lors de la rentrée, je n'étais pas avec mes amis qui ont redoublé. Après, le changement de classe, tout cela c'est un peu arrangé.

    Et, par chance, dans cette "nouvelle" classe, les personnes que je ne connaissais pas étaient largement plus sympathique que dans l'autre. Bon, les fameux petits groupes existaient, mais ce n'étaient pas des groupes fermés. Déjà, une personne d'un groupe connaissait une personne qu'un autre groupe, voire plus. Bref, la communication était agréable et ça a permis de pouvoir parler à tout le monde, ou, du moins, à une grande majorité.

    Et, en allant dans cette classe, j'ai eu le/la professeur principal de l'année dernière. Pas forcément appréciable par tous, mais, comme il est bien souvent question de repères, retrouver le "représentant" de la classe permet de se délimiter un "environnement".

     

    Pour faire "simple", lors d'un redoublement - ou tout changement d'établissement, ou de "milieu" - se faire des repères est important. Les repères sont un peu toutes les choses et personnes qui rythment notre vie. Un ami, un professeur, un ordinateur ou une table que l'on choisis régulièrement, sont des "repères". Ils ne portent pas les mêmes valeurs, et n'apparaissent pas forcément comme tels, à nos yeux.

    Le redoublement, en tant que tel, n'est pas une bête noire. C'est ce qu'il implique qui nous détourne de ce choix. Donc, il est la bête noire pour ce qu'il implique ("émotionnellement" et/ou "sentimentalement"), mais le seul fait de refaire une année, sans se poser la question de notre environnement, n'est pas horrible.

     

        Bon redoublement, redoublement efficace

    Un redoublement, même si vous travaillez sans trop vous faire violence, sera efficace, du moins, légèrement. Comme vous aurez retenu certains cours, ou parties de cours, de votre première année, lors de votre redoublement, vous pourrez retenir de nouvelles informations. De plus, avec votre "maturité" qui a évolué (de peu ou beaucoup, peu importe) et votre recul, vous comprendrez sûrement mieux certaines notions qui vous étaient floues, et même, réussir des exercices avec une facilité incroyable, alors que l'année précédente, vous en chiez.

    Donc, un redoublement, sans trop travailler c'est efficace grâce au recul. C'est pour cela qu'il faut avoir retenu un minimum de choses durant l'année précédente. Donc, si en fin d'année scolaire vous réalisez que vous devez travailler et, que vous allez redoublez et bien : travaillez. C'est toujours ça de pris et d'appris.

    Et si vous travaillez sérieusement, le résultat ne sera que plus bénéfique. Pour cela, une bonne organisation est demandée. Cependant, en réalisant cette organisation, n'essayez pas de faire un programme "travail-travail-travail".

    Vous devez avoir une organisation qui ne vous pose aucun problème. J'essaierai de développer ce point dans un autre article.

         Vaincre le "mal du redoublement"

     

    Pour ce qui est de la démotivation, du stresse ou tout autre problème lié au redoublement, et peut-être liés à cette "perte de repère", n'hésitez pas à en parler à quelqu'un (famille, amis, psychologue, inconnu, etc...) ou à réalisez un travail sur vous-même si vous n'êtes pas du genre à en parler.

    S'il s'agit d'un travail sur vous-même, ne le réalisez pas en classe, mais chez vous.

    Pour la démotivation, vous pouvez commencer par avoir la motivation de "retrouver la motivation pour travailler" ou de faire les exercices les plus courts que vous avez à faire et puis, petit à petit, s'occuper de ceux qui demande plus d'investissement.

    Pour le "reste" (plutôt vague, dis comme ça), commencez, pourquoi pas, par vous calmer ou au moins relativiser, sans vous dire "Elle est drôle, elle ! Elle ne sait pas ce que je vis". Oubliez-cela et calmez-vous. Je vous rappelle que vous devez travaillez sur vous-même et dire qu'une personne ne sait pas ce que l'on vit, ce n'est pas travailler sur soi-même.
    Ensuite, entamez une phase de réflexion calmement.

    Médiation, sophrologie, etc...

    Bien entendu, ces petites idées ne viennent pas d'une professionnelle. Partez à la chasse aux conseils, en restant un minimum critique - peut-être que dans le lot vous aurez de belles bêtises.

     ___________________________________________________________________

     

     C'est un article assez long, et sans couleur, qui change de mes précédents articles sur ce blog. Avant, je privilégiais beaucoup les mots-clés et petites phrases. Mais développer et faire des "récapitulatifs" est plutôt bien.  Aussi, pour éviter que l'article soit excessivement long, il faut trouver les bons mots, les bonnes tournures de phrases.

    En bref, rédiger un article de cette façon est un bon exercice pour gagner en choix de précision des mots et en compréhensibilité.


    votre commentaire
  • A quoi ça sert ?

    C'est tout simple et c'est extrêmement utile ! Grâce à une fiche de révision vous pouvez résumer vos leçons de manière à pouvoir les apprendre efficacement.Rien que les faire vous aidera à intégrer les idées importantes de vos leçons.

    Les étapes de la conception

     

    Sur votre fiche, vous devez faire apparaître en général trois parties (plus d'autre en fonction des leçons)

    1- Mots-Clés : Mettez à la suite les mots importants, en ajoutant les dates ( exemple : pour une leçon sur la première guerre mondiale : tranchées, Sarajevo, barbue, ...etc...) Faites d'abord un brouillon pour cette partie, comme ça vous pourrez mettre en lien les mots. Mettez des couleurs pour plus de visibilité.

    Date en rouge

    Personnalité en vert

    ...etc... Là chacun fait son propre code couleurs

    Exemple :

    Cause : Rivalités coloniales/territoriales - Sarajevo, assassinat, François Ferdinand par un Serbe  (28 juin 1914)

    Phases : Mouvement - position 

    Position : tranchées et barbus

    Génocide : Arménie

    (cet exemple n'est pas complet, il doit y avoir plus de mots)

    2- Définitions: Mettez les définitions en simplifiant le plus possible. Essayez de mettre toutes les définitions des mots-clés.

    Tranchée: Une tranchée est une excavation longue et étroite pratiquée dans le sol.

    Transformez le en : Trou long et étroit, cachette soldat (guerre de position)

    3-Schéma : Vous pouvez également faire des schémas pour mettre en lien les mots clés. 

    Comment faire une bonne fiche de révision ?

     

    Sur quel support?

    Beaucoup de gens font leurs fiches sur des feuilles Bristol (des petites feuilles cartonnées) , mais vous pouvez le faire sur n'importe qu'elle feuille. Si vous en avez des colorées, classées les par matière (rose: français ;  vert: maths...)

    Dans quelles matières?

    Faites des feuilles pour tous ! Si comme moi vous avez le brevet à la fin de l'année: Faites en pour les trois matières des épreuves de fin d'année mais n'oubliez que les contrôles tout au long de l'année compte. Donc n'hésitez pas, dès que vous avez un contrôle à faire une fiche pour avoir une bonne note.

     

    Voilà j'espère que je n'ai rien oublié! Si c'est le cas n'hésitez pas à me le dire et je rajouterai. Bon bûchage à tous !

     


    5 commentaires
  • Te voilà arriver à ce moment où le conseil de classe, tes parents et même toi s'inquiètent pour tes notes. Vas-tu t'améliorer ? Pourras-tu combler tes lacunes pendant les vacances ?
    Passer serait-ce source de risque ? Redoubler serait-ce source de démotivation ?

    Et c'est notre envoyée spécial Tsunn, qui va répondre à ces questions ?

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Je suppose que pour beaucoup apprendre n'est pas la tâche la plus passionnante, alors peut-être que ce n'est pas efficace. Mais là, tout est une question de "motivation", et d'organisation et de plein d'autres petites choses que nous allons voir ensemble.

    Merci de lire la partie 1, complément de cet article, lien ici.

    Lire la suite...


    3 commentaires
  • Méthodologie de l'écriture d'invention

    "Méthodologie de l'écriture d'invention"... Ah bon ? Il y a une méthodologie pour l'écriture d'invention ?

    Lire la suite...


    1 commentaire