• Méthodologie de l'écriture d'invention

    Méthodologie de l'écriture d'invention

    "Méthodologie de l'écriture d'invention"... Ah bon ? Il y a une méthodologie pour l'écriture d'invention ?

    Eh oui, il y a une méthodologie pour l'écriture d'invention, qui est un des exercices au choix au brevet et au bac, ainsi qu'un exercice proposé parfois en français. Elle concerne surtout le brouillon, puisque les sujets peuvent être très différents.

    1) Le sujet

    Lisez-le attentivement, au moins deux fois. Recopiez-le sur votre brouillon, en haut de la feuille, pour l'avoir toujours en vue.
    Repérez les termes importants en les entourant ou soulignant : les verbes, les mots qui indiquent la forme que devra avoir votre texte.
    Déduisez-en tout ce que ça implique : si c'est une lettre, la présentation. Si c'est du théâtre, la mise en scène, les didascalies, les noms. Si c'est un poème, les vers. Si cela se passe au 15e siècle, pas de téléphone ! Prêtez attention à la situation des personnages, au lieu, à l'époque, à la monnaie, bref, délimitez le sujet pour être sûr de ne pas faire de hors-sujet ou d'anachronisme.

    2) Le travail d'écriture au brouillon

    Prenez le temps de rassembler vos idées sur la feuille. Notez-les en vrac dans un premier temps, comme elles vous viennent à l'esprit, puis essayez de faire quelque chose de construit, qui s'enchaîne bien et qui réponde au sujet. Planifiez tout, jusqu'à la fin. La fin est d'ailleurs très importante, car c'est elle qui laissera une dernière impression bonne ou mauvaise au correcteur.
    Ensuite, rédigez au brouillon, tout en faisant attention à l'heure : gardez-vous entre 45 minutes et une heure pour recopier au propre et relire.

    3) Conseils pour la rédaction

    •  Sur des feuilles à petits carreaux, sautez une ligne à chaque fois et deux pour marquer un saut de ligne normal. Une copie bien présentée mettra votre correcteur dans une bonne disposition !
    • Évitez les répétitions; utilisez au maximum des synonymes pour enrichir votre travail au niveau lexical !
    • Relisez-vous attentivement. Moi, une copie bourrée de fautes telles que "j'ai manger" et "sa va ?", j'ai juste envie de la déchirer ! Et puis il y a des points pour l'orthographe.

     

    Bien sûr, il y a aussi la méthode du "je lis le sujet, et je rédige directement au brouillon" mais vous aurez plus de risque de faire un hors-sujet ou de ne pas traiter une partie du sujet.

    J'espère vous avoir un peu éclairés ! Si vous avez des questions ou des commentaires à faire, n'hésitez pas, on y répondra !

    « Les horaires des matières en Bac hôtellerieTravailler efficacement | Partie 2 : Réviser »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yoshilementalist
    Samedi 18 Juillet 2015 à 20:40
    Yoshilementalist

    Noter le sujet quelque part ; en voilà une bonne astuce ! Je me suis vue au brevet avoir écrit quatre pages, et ne pas me souvenir à ce moment de mon sujet de départ... La galère après pour essayer de récupérer le coup avec le stress par rapport au hors-sujet !

    Personnellement, j'écris au fil de la plume (et oui, c'est une très mauvaise habitude), donc sur mon brouillon je note en générale : les temps à utiliser, la personne et parfois quelques grandes étapes (bon bien sûr c'est autre chose pour le sujet de réflexion ^^). Lorsque c'est une suite de texte, il faut penser à réutiliser les mêmes temps et la même personne. Et puis faire attention aussi au style de l'auteur, la manière dont il écrit (un peu), son langage notamment, pour que la suite soit plus ou moins cohérente (je me souviens que pour le sujet de brevet sur Saint-Exupéry, j'avais essayé d'inclure un peu de poésie dans ma rédaction). Du moins, c'est ce que j'essaie.

    Je pense également qu'il faut utiliser de temps à autre des figures de style, mais bien sûr ne pas en abuser, car le catalogage ne sert pas à grand chose. Comme tout effet de style, cela doit être bien placé, pour montrer quelque chose de particulier.  Je m'en sers souvent pour les conclusions ; une petite anaphore a tout de même son effet !

    Après ce que les profs ont pu nous donner comme conseil, c'est de ne pas faire trop long non plus (pour ne prendre aucun risque... ) et d'éviter les dialogues inutiles, tel que justement "ça va ? -J'ai mangé. " qui la plupart du temps ne font pas avancer le récit.

    En tout cas, je suis bien contente de voir qu'il y a toujours le sujet d'imagination au bac, car c'est l'un de mes exercices préférés !



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :